Auteur
Date de publication
9 juin 2020
Publié
comment_bubble Aucun commentaire
Marketing Instagram
shadowban_sur_instagram

Avez-vous remarqué une baisse de votre engagement récemment ?

Si oui, vous n’êtes pas les seuls !

Bien qu’Instagram ait déclaré que le « shadowban » n’existe pas, de nombreux utilisateurs de la plateforme pensent que leurs comptes ont été « shadowbanned ». Leur nombre d’abonnés a chuté, ils ne reçoivent plus autant de likes sur leurs photos qu’auparavant, et leurs publications ne semblent pas apparaître sous les hashtags qu’ils ont utilisés.

Mais si le « shadowban » n’existe pas, que se passe-t-il vraiment ?

Si tout ça vous semble familier, ou que vous voulez mieux comprendre le concept de « shadowban », je vous conseille de lire la suite ! Cet article décrypte le shadowban d’Instagram : ce que signifie réellement le « shadowbanning » et ce que vous pouvez faire si vous pensez que votre compte a été « shadowbanned ».

Instagram ne spécifie pas dans leurs TOS le fait qu’ils cacheraient le contenu des utilisateurs qui utilisent trop de hashtags ou dérogent aux règles d’utilisation.

En revanche, ceux qui ont été affectés par ces « symptômes » n’ont pas été totalement convaincus. Ça se comprend.

Personne ne dit qu’Instagram cache la vérité, mais leur déclaration est un peu vague. Nous savons déjà que les utilisateurs se sont rendu compte que leur contenu n’apparaissait pas lorsqu’ils recherchaient les hashtags qu’ils avaient postés, par exemple.

« Shadowban » ou pas, les problèmes de recherche et de visibilité du contenu persistent pour les utilisateurs.

Le consensus général était que le shadowbanning était le moyen qu’Instagram avait trouvé pour restreindre le contenu qui va à l’encontre de leurs conditions d’utilisation et encourager les utilisateurs à respecter les règles de base : publier du contenu de qualité, engageant et pertinent, qui reçoit un véritable engagement de la communauté.

Plutôt logique, non ?

Après tout, vous avez peut-être perdu quelques abonnés et vous recevez, par conséquent, moins d’engagement en raison de l’une des nombreuses mises à jour de l’algorithme d’Instagram.

Fin 2018 Instagram annoncait sur leur blog :

« Nous allons procéder à la suppression des mentions J’aime, des abonnements et des commentaires non authentiques issus de comptes tirant parti d’apps tierces pour booster leur popularitéNous avons développé des outils d’apprentissage automatique afin de nous permettre d’identifier les comptes utilisant de tels services et de supprimer les activités non authentiques. »

Ces mesures prises ont engendrées une diminution drastique de l’engagement pour de nombreux comptes.

Ce n’est donc pas parce que vous n’obtenez pas le même engagement qu’avant que vous avez été « shadowbanned ».

De nombreux facteurs interviennent dans les comptes d’engagement sur Instagra. D’ailleurs peut-être que les utilisateurs ne voient pas votre contenu parce que vous ne publiez pas au bon moment. Ou parce que vos hashtags ne sont pas optimisés. Cela peut aussi être dû à la qualité de votre contenu.

En somme, ne tirez pas des conclusions hâtives, penchez-vous sur votre stratégie et revoyez-la si nécessaire.

Pour déterminer si vos posts passent au travers de l’algorithme d’Instagram ou si vous avez vraiment été « shadowbanned », commencez par vous demander si vous commettez (intentionnellement ou non) l’un des faux pas Instagram que nous abordons ici.

Que vous soyez convaincu que le « shadowban » existe ou pas, le mieux à faire pour ne pas avoir de problèmes, c’est de suivre les règles d’Instagram. Après tout, déroger aux règles pourrait entraîner l’interdiction totale de votre compte, alors pourquoi prendre le risque ?

 1. Utilisation de bots pour liker, commenter et stimuler l’engagement

Allez sur votre dernière publication et penchez-vous sur les commentaires. Sont-ils tous réels et authentiques ?

Il est fort possible que certains soient juste composés d’emoji ou d’un mot qui n’a rien à voir avec votre publication.

Les modifications apportées à l’API d’Instagram en avril 2018 limitaient l’accès des applications tierces à certaines données et fonctions, dont la possibilité de publier au nom d’un utilisateur.

Il aurait été facile de croire que c’était la fin des bots. Cependant, certains services de bots semblent être passés entre les mailles du filet et continuent de promettre des centaines de likes et de commentaires sans que vous ayez à lever le petit doigt.

Hum 🤔

Instagram semble déterminé à faire du nettoyage sur sa plateforme et considère que les services tiers qui automatisent l’engagement vont à l’encontre de leurs conditions d’utilisation.

En gros, utiliser des bots à l’heure actuelle équivaut à jouer avec le feu. C’est compréhensible, Instagram ne veut pas que la plateforme se remplisse de fausses interactions ni de spam. Quiconque déroge à la règle prend le risque de voir son compte affecté.

On parle également beaucoup des « restrictions » sur l’activité mais personne ne semble savoir ce qu’il en est exactement. En substance, Instagram considèrera vos activités comme frauduleuses si : vous jouez au jeu du Follow/Unfollow  avec beaucoup de comptes chaque jour, vous laissez des centaines de commentaires en peu de temps ou vous likez des tonnes de posts en une heure. Ce que nous savons avec certitude, c’est que cela peut entraîner une interdiction de suivre de nouveaux comptes pendant au moins 24 heures.

Impossible de dire si votre compte sera « shadowbanned » ou pas, mais ce qui est certain, c’est que ça ne vaut pas le coup d’essayer pour voir ! 

J’ai d’ailleurs testé le Follow/Unfollow sur Instagram, et ai fait part de mon expérience précédement sur le blog. Outre la menace d’une interdiction, utiliser des bots n’apporte rien de bon à votre compte. En créant un engagement de faible qualité, à la fois depuis et sur votre compte, cela nuit à votre réputation et rend votre compte moins attrayant pour les vrais potentiels abonnés.

Vous ne pouvez pas créer une communauté basée sur un engagement automatisé, et cela ne vous aidera pas à développer votre entreprise ou à gagner de l’argent, alors pourquoi le faire ?

2. Utilisation de logiciels qui vont à l’encontre des conditions d’utilisation d’Instagram

La mise à jour de l’API d’Instagram d’avril 2018 a permis la possibilité de publier automatiquement sur Instagram, une fonctionnalité que nous attendions tous ! 🎉

Dans le passé, utiliser une application pour poster en votre nom était considéré comme un non-respect des règles d’Instagram et votre compte pouvait faire l’effet d’une interdiction (ou « shadowban »).

Cependant, pour publier automatiquement sur Instagram, les applications doivent utiliser l’API Business d’Instagram.

Cela signifie qu’actuellement, seuls les comptes professionnels peuvent planifier la publication automatique de posts, donc toutes les applications qui proposent de publier automatiquement sans se connecter à l’API commerciale vont à l’encontre des conditions générales d’Instagram et ne devraient pas être utilisées.

Les outils qui vous permettent de planifier des publications à l’avance, tels que Iconosquare, Later et Buffer, etc. sont approuvés par Instagram et respectent les conditions générales.

Iconosquare est un partenaire officiel d’Instagram, donc n’hésitez plus et essayez Iconosquare gratuitement !

planification_des_publications_iconosquare_shadowban

3. Utilisation de hashtags interdits

La liste des hashtags interdits a récemment subi quelques modifications dont vous n’avez peut-être pas encore entendu parler.

Vous vous souvenez peut-être au début de l’année 2018, les hashtags qui avaient été « détournés » pour afficher du contenu spam ou pornographique affichaient toujours quelques posts.

Vous utilisiez peut-être un hashtag totalement innocent pour donner plus de visibilité à votre joli contenu, comme #tgif, #boho et même #dogsofinstagram (!).

Malheureusement, ces hashtags étaient aussi utilisés pour faire la promotion d’un contenu « moins mignon », ruinant les choses pour tout le monde.

L’utilisation de ces hashtags interdits pouvait potentiellement entraîner l’interdiction de votre compte, ou a minima avoir un impact négatif sur votre engagement et je vous avais conseillé de ne pas les utiliser.

Cependant, si vous recherchez ces hashtags aujourd’hui, vous verrez que tout le contenu associé est affiché. Vous ne verrez pas le message « Les messages récents de # ont été masqués… ». Il semble que tous les hashtags précédemment interdits ne le soient plus.

Pour résumer, si vous souhaitez utiliser un hashtag en particulier, faites-vous plaisir ! Faites simplement attention que votre contenu soit approprié et qu’aucune consigne particulière ne lui soit associé. 

4. Spam de hashtags

Une autre erreur innocente qui, dans le passé, pouvait affecter votre visibilité et votre engagement sur Instagram : utiliser trop souvent les mêmes hashtags. Même si ça ne semble pas être le point le plus important, on n’est jamais trop prudent.

Instagram a déclaré que l’utilisation de beaucoup de hashtags n’affecte pas votre visibilité. Cependant, il est possible que votre contenu soit vu comme du spam lorsque vous utilisez tout le temps les mêmes hashtags dans vos posts par souci de cohérence.

Faites en sorte de ne pas poster les mêmes hashtags dans chaque post et ne vous fiez pas trop aux hashtags de marque. Cela vous permettra non seulement d’éviter un shadowban potentiel mais également de garantir la découverte de votre contenu.

Pour atteindre un public plus large et augmenter vos chances d’être découvert grâce à la recherche de hashtags, utilisez un mélange de hashtags pertinents et gardez un œil sur ceux qui attirent le plus de visiteurs sur votre compte Instagram. Ce sont ceux qu’il est logique d’utiliser plus souvent.

5. Votre compte a été signalé !

Si votre compte a été signalé, Instagram a la possibilité de le désactiver. Et ce, même si vous ne pensez pas avoir enfreint les règles. Il s’est dit que certains comptes de marque ont été signalés par des concurrents.

Malheureusement, impossible de savoir pourquoi les gens décident de signaler votre compte injustement. Cependant, la politique officielle d’Instagram consiste à examiner le contenu de votre compte pour s’assurer qu’il est conforme à ses conditions générales avant de prendre une décision.

Si vous découvrez que votre compte est désactivé et que vous ne comprenez pas pourquoi, vous pouvez faire appel de la décision d’Instagram et, espérons-le, réactiver votre compte.

Mais qu’en est-il lorsque votre compte est signalé mais pas désactivé ? On dit que ça peut être une des raisons du « shadowban ». Le fait d’être signalé a-t-il réellement un impact sur votre portée et votre engagement ?

Peut-être. Peut-être pas.

Quoi qu’il en soit, si vous vous assurez de ne pas publier du contenu offensant, d’utiliser des bots ou des applications tierces douteuses, vous devriez être à l’abri d’un « shadowban ».
Respectez les règles et tout se passera bien.

En fin de compte, il est peu probable qu’Instagram empêche quelqu’un d’accéder à l’application. Après tout, c’est dans leur intérêt de garder les gens sur la plateforme, les utilisateurs étant leur source de revenus.

Si vous êtes convaincu que votre compte a été « shadowbanned », ou si vous n’êtes pas sûr à 100 % que le « shadowban » d’Instagram existe vraiment mais que vous ne voulez pas prendre de risques, voici ce que vous devez faire :

●     N’utilisez pas de bots pour augmenter votre nombre d’abonnés ou automatiser l’engagement !

●     Évitez les applications tierces qui ne respectent pas les conditions d’utilisation d’Instagram, telles que les applications qui publient des photos directement sur votre compte sans accéder à l’API Business d’Instagram.

●     Interagissez avec votre communauté de façon organique. Prenez le temps de laisser des commentaires significatifs. On récolte ce que l’on sème !  

●     N’utilisez pas toujours les mêmes hashtags et assurez-vous qu’ils sont pertinents pour votre contenu (et non offensants).

●     Respectez les conditions générales d’Instagram.

Suivez ces conseils et vous vous garantirez un bon niveau de visibilité et d’engagement pour développer votre compte sur la plateforme. Même si le « shadowban » d’Instagram n’est pas ce que nous pensions à l’origine, il est toujours bon de se tenir au courant des règles de base et des meilleures pratiques, et de garder un œil sur les modifications apportées à la plateforme et/ou à votre compte.

💡 Pour plus d’idées sur comment développer votre engagement et votre base d’abonnés de façon organique, consultez ces articles : 6 Astuces pour écrire des légendes efficaces sur Instagram et Comment obtenir vos 1000 premiers abonnés sur Instagram.

Avons-nous oublié quelque chose ? Avez-vous une expérience différente du « shadowban » d’Instagram ? Dites-le nous dans les commentaires !

Traduit et adapté depuis l’article
«The Instagram Shadowban: What is it and Why is it Happening?»
disponible sur la version anglaise du blog Iconosquare.
Traduction Elodie Lopez.

A propos de l’auteur
Romane Regad

Romane Regad

Romane est anciennement membre de l’équipe support, elle met à profit son expérience utilisateur et ses meilleurs conseils marketing sur Instagram et Facebook au profit notre public anglophone et francophone.

Plus d'articles par Romane Regad

Simplifiez votre vie de social media manager

Essayez Iconosquare gratuitement pendant 14 jours. Aucune carte de crédit nécessaire.

Inscrivez-vous pour un essai gratuit
)