Auteur
Date de publication
20 mai 2020
Publié
comment_bubble Aucun commentaire
Marketing Instagram
follow/unfollow-sur-instagram

Instagram est et a toujours été une plateforme où la réactivité et la compétitivité priment.

Tout le monde se bat pour l’attention très limitée de votre public qui tourne autour des 8 secondes selon une étude menée par Microsoft. Les influenceurs, par exemple. Ou les cuisiniers en herbe. Ou les chatons mignons.

Qui peut rivaliser avec ça ?! 🍰🐱

Avec l’algorithme d’Instagram qui change en permanence et réduit la visibilité de vos posts, les stories et les publications recommandées qui dominent les feeds de tout le monde, votre propre contenu devient quasiment invisible.

C’est injuste.

C’est ce que je me suis dit récemment en regardant mon compte Instagram, mon nombre d’abonnés et ma croissance un après-midi de mauvais temps récemment. Et quand je dis « croissance », je parle de tous ces abonnés qui se désabonnent de mon compte et tous les autres qui pourraient s’abonner mais qui ne le font pas.

Encore une fois : c’est injuste !

Plutôt que de m’apitoyer sur mon sort, j’ai eu une idée brillante ce jour-là :

Pourquoi ne pas jouer au jeu du Follow/Unfollow ?

Je sais ce que vous allez me dire. C’est contre les règles. Mais… N’est-ce pas en contournant certaines règles que beaucoup de grands comptes ont gagné leurs abonnés ? Est-ce que la stratégie du Follow/Unfollow peut vraiment vous permettre de gagner un public supplémentaire ? Tout en garantissant une croissance à long terme ?

Comme on dit, on ne sait jamais à moins d’essayer.

J’ai donc décidé de voir si la technique du Follow/Unfollow fonctionne vraiment. L’idée était de m’abonner à 10 000 comptes (je visais haut !), d’attendre qu’ils se mettent à suivre mon compte, puis d’arrêter de les suivre et voir ce qu’il se passe.

Vous voulez en savoir plus ?

Lisez la suite !

Dans cet article, je documente chaque étape de mon expérimentation du Follow/Unfollow et parcours vers (espérons-le) l’« insta-fame » éternelle.

On a testé le Follow/Unfollow sur Instagram : notre retour d’expérience en détail

Résumé rapide :

Période de temps : 3/10 — 19/12
Nombre de comptes auxquels je me suis abonnée : 10 000
Nombre de comptes qui m’ont suivie en retour : 2 051 (un retour de 20,51 %)
Nombre d’abonnés que j’avais au départ : 1 478
Nombre d’abonnés gagnés : 3 529
Nombre d’abonnés lors de l’écriture de cet article : 3 313

Comment j’ai procédé :

1. Développement de ma stratégie de Follow/Unfollow

Avant de me lancer, je savais que je devais préparer une stratégie. Ne pas en avoir est l’une des plus grosses erreurs que l’on puisse faire sur Instagram. Si je dois être « shadowbanned », je ferai ça dignement !

Dans la création d’une stratégie marketing Instagram, la première étape est toujours la même : la recherche d’audience. Posez-vous cette première question :

Comment trouver et attirer votre public cible sur Instagram ?

Pour cette expérience, j’ai utilisé mon compte de voyage personnel, @therussianabroad, où mon public s’intéresse principalement aux voyages. Cela répond à la première question. Quant à la seconde, je voulais attirer plus de personnes intéressées par… roulement de tambour… Les voyages ! Ce qui signifie que je ne voulais pas Follow/Unfollow n’importe qui. Je devais trouver des comptes similaires au mien et dont le public cible était similaire au mien aussi.

Comment faire ?

En espionnant mes concurrents.

Heureusement pour moi, Iconosquare me donne tous les outils pour le faire. Dans Analytics →  Concurrents, vous pouvez sélectionner jusqu’à 3 comptes (compris dans l’abonnement PRO, vous avez aussi l’option d’ajouter en option des comptes supplémentaires) pour surveiller leur croissance, leur engagement, leur fréquence de publication, etc.

J’ai décidé de me concentrer sur trois concurrents spécifiques à qui j’avais l’intention de voler des abonnés (et je vais vous expliquer comment j’ai fait dans un instant). Les trois postent du contenu similaire au mien et ont un public similaire.

C’est parfait !

Étape suivante : développer un plan de contenu.

Que vais-je publier ? À quelle fréquence ? 

Pour cela, j’ai utilisé ces deux outils marketing Instagram : UNUM, pour planifier mon feed à l’avance, et A Color Story, pour m’assurer que mon flux est visuellement joli. J’ai également décidé de poster une fois tous les 2-3 jours, ce qui m’a semblé être la bonne fréquence.

2. Mise en œuvre de ma stratégie et premiers résultats

Stratégie en place, à moi de jouer !

Voici ce que j’ai fait :

1. Je suis allé sur le profil de mon premier concurrent. (J’ai commencé avec @whereistarablog.)
2. J’ai cliqué sur une photo publiée récemment et j’ai ouvert la liste des personnes qui ont aimé cette photo.
3. J’ai parcouru toute la liste et me suis abonnée au compte de toutes les personnes que je pouvais. Littéralement tout le monde.

Et voilà.

C’est assez agressif comme technique, j’en conviens. C’est parce qu’au début, j’espérais pouvoir faire ça rapidement et avoir terminé en un rien de temps.

Cependant, c’est là que j’ai fait face à mon premier obstacle : Les limites d’abonnement d’Instagram.

Il semble que la plateforme ne permette de s’abonner qu’à environ 150 comptes Instagram par jour, avec un 1 like cliqué a minima toutes les 2 minutes (et un total de comptes suivis de 7500). Et si vous vous abonnez à trop de comptes trop souvent, cette limite diminue. Il est donc possible que vous soyez bloqué à 100 ou 50 comptes par heure. Vous devez ensuite revenir sur Instagram pour vous abonner aux 100 ou 50 prochains.

En d’autres termes, vous ne pouvez pas utiliser la « méthode d’abonnement en masse ».

Et puis, il y a aussi eu un moment vraiment effrayant, quand Instagram a estimé que je spammais et m’a envoyé ça :

message-instagram-restriction-abonnement-follow/unfollow

J’ai cru que j’étais bloquée pour toujours. 😨

En fait, ce n’était que pour 24 heures (ouf !). J’ai pris ça comme un avertissement et ai décidé de suivre moins de comptes moins fréquemment. Inutile de vous dire que cela a considérablement prolongé mon expérience de Follow/Unfollow. 

Les premiers résultats ? Eh bien…

J’ai publié la première photo le 3 octobre. Elle a obtenu un taux d’engagement moyen de 5 à 7 %.

Le 5 octobre, lorsque j’ai commencé à Follow/Unfollow, l’engagement pour cette photo a atteint 24 %, et j’ai reçu 5 autres commentaires d’inconnus. Cependant, les commentaires étaient plutôt … hum … voyez par vous-même : 

commentaires-engagement-sur-instagram-follow/unfollow
Fonctionnalité de gestion des commentaires sur Iconosquare

Disons qu’ils ont atteint un niveau d’insignifiance que je n’aurais jamais cru possible. Et plus je continuais à poster, plus ça empirait :

commentaires-engagement-sur-instagram-follow-unfollow
Fonctionnalité de gestion des commentaires sur Iconosquare

J’ai également reçu des commentaires de personnes qui me remerciaient publiquement de m’être abonnée à leurs comptes, ce qui était un peu gênant : 

Au début, j’ai essayé de les supprimer pour cacher mon embarras, mais j’ai pensé que je ferai mieux de ne rien faire parce que mon compte en était littéralement inondé. #jaihontemaisjassume

Par contre, ce qui était intéressant, c’était que les gens s’abonnaient à mon compte en retour ! En fait, j’ai vu une augmentation presque instantanée de mes abonnés ! Quand j’ai fini mon expérience, j’avais augmenté mon nombre d’abonnés de 139 % :

données-croissance-abonnés-iconosquare
Statistiques d’évolution du nombre d’abonnés sur Iconosquare

Mes « KPI de vanité » sont montés en flèche: mes impressions ont augmenté de 267,93 %, ma portée de 200,98 % et mon taux moyen d’engagement par post est passé à 23,79 %, au lieu des 5 % habituels. Ce qui « en théorie » est incroyable :

statistiques-instagram-kpi-iconosquare

En théorie.

Parce que mes KPI de communauté ont baissé. Oui, je recevais plus de likes et j’avais de plus en plus d’abonnés, mais ironiquement, mes posts étaient moins commentés. Et les commentaires que je recevais provenaient de l’exemple que j’ai partagé ci-dessus : des mots d’une syllabe ou des emoji qui semblaient avoir été écrits par un bot plutôt que par une vraie personne. Ces commentaires n’apportaient pas non plus de la crédibilité à mon compte.

likes-commentaires-données-iconosquare

Leçon n ° 1 : On peut simuler l’engagement, mais on ne peut pas simuler la communauté !

Les chiffres ne reflètent pas toujours le statu réel.

De plus, je trouvais mon feed Instagram de moins en moins joli. Avant, j’aimais le faire défiler pour voir les posts de mes amis et des célébrités que j’apprécie. Il était maintenant rempli de messages d’étrangers que j’ai choisi d’inviter dans ma vie, mais qui ne m’intéressaient absolument pas.

Tous ces Brittany, Maria, Mark et John de travelbabes81 ou encore grabmypassport901, je n’ai rien contre eux… mais j’étais impatiente de me désabonner de leurs profils.

Donc, quand j’ai atteint la limite d’abonnement d’Instagram (7 500 comptes) (lorsque cela se produit, vous recevez un message « Action bloquée »), il était temps de commencer à me désabonner pour libérer de l’espace pour les 2 500 comptes restants pour atteindre ma cible de 10 000.

3. L’étape du unfollow (pire que vous ne l’imaginez !)

Suivre les gens, c’est facile. Il suffit d’appuyer sur le bouton, et le tour est joué. Et même si ça se fait lentement, ça reste relativement rapide.

Unfollow, c’est une autre histoire. Il n’y a pas d’outil d’automatisation « légal » pour unfollow des comptes, car Instagram veut protéger ses utilisateurs des gens comme moi. Donc, la seule façon de le faire, c’est, encore une fois, manuellement.

Chaque fois que vous voulez arrêter de suivre quelqu’un, Instagram vous demande si vous êtes vraiment sûr de vouloir ne plus suivre cette personne. Bienveillant de la part de la platefome mais clairement un obstacle si vous voulez vous désabonner rapidement.

Encore une fois, si vous arrêtez de suivre trop de comptes trop vite, Instagram intervient. J’ai reçu une autre notification indiquant que j’étais temporairement bloquée, ce qui a encore ralenti le processus. 🙄

Vous ne pouvez pas vous désabonner à plus de 30 comptes par heure. Aussi, vous ne pouvez pas effectuer plus de 150 désabonnements par période de 24 heures avec un clic a minima toutes les 2 minutes.

Leçon n ° 2 : Il faut environ 3 fois plus de temps pour arrêter de suivre des comptes que pour les suivre sur Instagram.

Une fois que j’ai commencé à arrêter de suivre les gens, j’ai remarqué qu’ils faisaient pareil. Je suppose qu’ils ont compris que je ne les suivais pas pour leur contenu.

Au moment où je suivais 10 000 personnes, j’avais environ 4 000 abonnés. Cependant, la moitié de ces gens ont fini par arrêter de me suivre :

statistiques-iconosquare-abonnés

Et voici une statistique encore plus déstabilisante : un mois après la fin de l’expérience, j’avais perdu encore plus d’abonnés :

comparaison-statistiques-instagram-sur-iconosquare-experience-follow/unfollow

Ce qui m’amène à l’apprentissage final de cette expérience :

Leçon n ° 3 : Dès que vous arrêtez de suivre quelqu’un qui vous suit, il y a de fortes chances que cette personne fasse de même et arrête de vous suivre.

La technique du Follow/Unfollow fonctionne comme les pods Instagram : vous augmentez votre nombre d’abonnés et votre engagement tant que vous jouez le jeu, mais une fois que vous arrêtez, vos chiffres seront les mêmes que lorsque vous avez commencé, voire plus bas.

Conclusion : Est-ce que Follow/Unfollow est une bonne stratégie Instagram ?

Mon opinion : pas vraiment. 

Oui, vos chiffres augmenteront au début, c’est-à-dire que si vous décidez de Follow/Unfollow de façon stratégique. Si vous atteignez le bon public cible, vous pouvez vous attendre à une augmentation.

Mais votre communauté en souffrira. Les chiffres sont faciles à truquer, mais si personne ne parle vraiment de votre marque, ne montre aucun intérêt, ne répond pas à vos légendes ou ne publie pas de commentaires significatifs, à quoi bon avoir des chiffres extraordinaires ?

Personnellement, j’ai trouvé la pratique du Follow/Unfollow terriblement ennuyeuse, extrêmement longue, et je suis persuadée que j’ai perdu quelques cellules cérébrales en faisant cette expérience.

Enfin, n’oubliez pas : dès que vous arrêtez de suivre quelqu’un qui vous suit, il y a de fortes chances que cette personne fasse de même et arrête de vous suivre.

Follow/Unfollow n’est certainement PAS une stratégie de croissance évolutive : vous devez le faire tout le temps et ne jamais arrêter. Auquel cas, vous vous retrouverez exactement où vous étiez lorsque vous avez commencé : triste et seul par une après-midi de mauvais temps à contempler votre Instagram.

Faites-moi confiance, vous avez meilleur intérêt à développer des stratégies de croissance Instagram durables, plutôt que de perdre votre temps précieux à prétendre être quelque chose que vous n’êtes pas.

Ce n’est que mon avis.

Prêtez-vous à votre tour au jeu ! Commencez l’essai gratuit de 14 jours sur Iconosquare et menez votre propre enquête. 🔍

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Avez-vous essayé le Follow/Unfollow sur Instagram ? Cela a-t-il fonctionné pour vous ?

Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous !

Traduit et adapté depuis l’article
«Follow for Follow on Instagram: Is it Worth It?»
disponible sur la version anglaise du blog Iconosquare.
Traduction Elodie Lopez.

A propos de l’auteur
Romane Regad

Romane Regad

Romane est anciennement membre de l’équipe support, elle met à profit son expérience utilisateur et ses meilleurs conseils marketing sur Instagram et Facebook au profit notre public anglophone et francophone.

Plus d'articles par Romane Regad

Simplifiez votre vie de social media manager

Essayez Iconosquare gratuitement pendant 14 jours. Aucune carte de crédit nécessaire.

Inscrivez-vous pour un essai gratuit
)